google-meet-gratuit

Google Meet est disponible pour l’ensemble de la planète en version gratuite depuis le 12 mai 2020  ! L’outil de visioconférence de Google a pour but totalement non dissimulé de concurrencer le grand gagnant du confinement planétaire : Zoom. Ce dernier avait vu son nombre d’utilisateurs exploser grâce au télétravail mis en place dès le début de la crise sanitaire.

Google Meet version gratuite est désormais disponible pour tous comme a annoncé Google via son blog. Information largement diffusée par la presse internationale et Sundar Pichai son PDG via son twitter officiel. L’application de visioconférence qui n’était qu’alors disponible que pour les clients d’entreprises disposant de G-Suite est désormais accessible dès lors que vous disposez d’un compte Google, ou que vous passez par une petite configuration spécifique aux adresses mails extérieures.

Le service est pour l’instant illimité dans son utilisation, mais après le 30 septembre une limitation de 60 minutes (40 sur zoom pour la version gratuite) sera introduite pour chaque session non payante. Pour profiter de plus de temps, il faudra passer en caisse et monter en gamme…

Zoom en ligne de mire

En ce début d’année 2020, le monde ayant dû faire face à une crise sanitaire sans précédent, la mise en place du confinement a été une aubaine pour la société Zoom Vidéo Communications. Cette dernière a vu ses utilisateurs se multiplier, passant de 10 à 300 millions en quelques semaines à peine. Le résultat de la mise en place du télétravail, et de la recherche pour les entreprises de garder le contact entre employés, pour assurer un minimum de service.

Google, mais aussi Microsoft avec Teams, ont bien compris qu’un marché était en train d’exploser, et ils ont mis en place une évolution de leur solution logiciel pour coller à ce qui a fait le succès de l’application Zoom : gratuité (version limitée en temps), visibilité de plusieurs personnes en même temps, partage d’écran…

Google Meet version gratuite… mais sécurisée !

Zoom a été victime de son succès et a dû faire face à des soucis de « Zoombombing », c’est à dire que les salles n’étaient pas verrouillées automatiquement, et des petits malins s’incrustaient dans les réunions d’entreprises pour soit dire des insanités, soit passer des images interdites aux plus jeunes, soit pour espionner votre réunion.

Même si la firme a depuis corrigé ces soucis, et a beaucoup investi sur la protection des données et le chiffrement des échanges d’informations, Google (et Microsoft aussi), surfent sur la vague.

Javier Soltero : « Meet ajoutait environ trois millions de nouveaux utilisateurs chaque jour (en avril) »

Du coup, beaucoup d’utilisateurs Zoom sont partis pour rejoindre les firmes, dont Google, qui présentent des reins assez solides pour proposer une expérience utilisateur presque similaire. Le tout avec un « semblant » de sécurité sur nos données… car bon c’est Google et Microsoft dont on parle je vous le rappelle.

« Tout le monde peut utiliser la planification et le partage d’écran simples de Meet, les légendes en temps réel et les mises en page qui s’adaptent à vos préférences, y compris une vue en mosaïque étendue – le tout basé sur l’infrastructure mondiale sécurisée et fiable de Google » – Javier Soltero

REPONDRE

Ecrivez ici votre commentaire
Entrez votre nom ici