Voilà un qui doit se mordre les doigts d’avoir assassiné le chanteur des Beattles, John Lennon, puisque pour la 6ème fois, la demande de Mark David Chapman de remise en liberté a été refusé.

M D Chapman et John Lennon

D’après les informations du New York Daily News, pas moins de 77 lettres de personnalités diverses ont été transmises au juge en charge de l’affaire, en plus de l’appui de Yoko Ono (la femme de John Lennon) pour que Mark David Chapman ne soit pas remis en liberté. La cour a en effet estimé que l’assassin du leader des Beattles présentait encore une menace pour la société, le renvoyant donc pour la sixième fois derrière les barreaux !

REPONDRE

Ecrivez ici votre commentaire
Entrez votre nom ici