, ,

NBA : le Miami Heat s’impose face au Spurs de Tony Parker

Miami Heat remporte le titre avec LeBron James

Le Miami Heat de LeBron James s’est finalement imposé face à l’équipe de Tony Parker, les San Antonio Spurs, et décroche donc à l’issu de ce Game 7 le titre suprême en NBA.

L’équipe de Miami a été tout simplement plus forte et plus réaliste sur ses réalisations que son adversaire et décroche avec l’envie et l’abnégation la victoire dans ce dernier match sur un score de 95-88.

Miami Heat remporte le titre avec LeBron James

San Antonio diminué physiquement

A l’image de Tony Parker, c’est d’abord sur un point de vue physique que les Spurs ont laissé le match s’en allé, épuisé certainement des confrontations précédentes avec les coéquipiers de LeBron James, puissant et décisif lors de ce match couperet.

Tony était totalement à la ramasse physiquement, Danny Green n’a marqué qu’un panier sur 12 tentés, et Manu Ginobili a terminé le dernier quart temps avec 3 pertes de balles qui ont profité au Heat… rien de plus normal donc que le score est tourné à l’avantage de miami dans cette « finale ».

Les Spurs dans leur majorité n’ont pas été à la hauteur tout simplement, hormis peut être Kawhi Leonard avec 19 points et 16 rebonds, ou encore Tim Duncan et ses 24 points et 12 rebonds, mais ils étaient presque seuls pour permettre à leur équipe de faire face et de remporter le match décisif.

NBA : Les Heats champion, LeBron James MVP

LeBron James décroche une nouvelle fois le MVP des finales NBA, ce qui lui en fait deux d’affilés chez les Heat de Miami, et aura été une des armes les plus efficaces lors de ce match avec pas moins de 37 points et 12 rebonds !

Tout comme son joueur vedette donc, le Miami Heat décroche le titre NBA, et est désormais la seule franchise qui a su retourner la situation et s’emparer du titre alors même qu’elle n’a jamais menée dans la série.

L’envie, la force et la vigueur du joueur et de son équipe aura eu raison des San Antonio Spurs qui n’auront jamais pu prendre de distances, et payent les erreurs comises dans le dernier quart temps.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *