, ,

Coupe du Monde : La vidéo au coeur des débats

La vidéo est remise au devant de la scène à cause d’erreurs d’arbitrage qui auraient pu être évitées si seulement le support audiovisuel était devenu comme dans le rugby et le tennis, obligatoire.

Arbitrage vidéo
Arbitrage vidéo

Un but non accordé alors qu’il est environ 30 cm à l’intérieur des cages pour l’Allemagne contre l’Angleterre, un hors jeu évident aux yeux de tous, sauf pour le juge de touche suivi par l’arbitre de champ pour le match Argentine contre le Mexique… voilà où l’on en ai.

Pour ceux qui suivent un temps soit peu mes élucubrations non professionnelles sur le foot (lol), vous conviendrez que ce n’est pas la première fois que je reviens sur le sujet épineux de l’arbitrage vidéo dans le football. Mais encore une fois, comme tous les week-ends dans les championnats, les erreurs d’arbitrage viennent influencer un résultat et donc la valeur d’une victoire.

Le premier ministre anglais aurait même demandé que l’arbitrage vidéo soit enfin reconnu et utilisé dans le football, surtout dans des compétitions de cet ordre. Mais avec Blatter et Platini aux commandes, je ne sais toujours pas si on verra ce support aux arbitres enfin mis en place. Pourtant Platini avait dit, il y a 20 ans, qu’il était inconcevable de perdre un match sur une erreur d’arbitrage… mais à l’époque il jouait au foot et non pas à diriger une instance du football!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *