,

Elle se fait arnaquer de 350 000 euros sur un site de rencontre

arnaque-site-rencontre

Elle sortait d’une relation difficile, elle a choisit de se faire appeler « Nancy » pour son témoignage sur BBC Radio York, relayé sur le site web de la BBC, et elle explique avoir été « lovebombed » (bombardée d’amour) par un arnaqueur sur un site de rencontre.

Son cauchemar a d’après elle démarré, à son insu, en Juillet 2015 lorsqu’elle a reçu le premier message de son tortionnaire sur Match.com. Elle avait rejoint ce site pour « mettre un pied dans le monde de la rencontre » après être sortie d’un mariage où elle était maltraitée par son compagnon. Cela n’a donc pas été bien difficile pour l’arnaquer de la conquérir, avec quelques gentillesses et des mots doux auxquels elle n’était pas accoutumée.

Après six semaines de discussions innocentes, elle avait accepté de discuter avec lui en dehors du contexte généralement sécurisé du site de rencontre où ils étaient inscrits. Des les premiers échanges sur un service de messagerie, l’idylle s’est transformée en calvaire. L’homme a commencé à lui demander de l’argent, pour « soigner son fils qui venait d’être racketté et frappé, et avait besoin de soins médicaux d’urgence ». Un scénario alarmant que reconnaitrons certainement ceux qui ont déjà évité des coups fourrés de ce genre sur le web, sur des sites comme JeContacte où la non-modération laisse passer des dizaines (centaines ?) d’arnaqueurs. La somme demandée, très précise (3750 €), a réussi à endormir sa vigilance.

Dans les mois qui ont suivis, elle a ensuite été littéralement bombardée de messages, demandant chaque fois un peu plus d’argent pour des raisons « plausibles ». Avant de passer à du chantage pur et simple lorsque de la réticence commencer à se manifester chez « Nancy » : « La manipulation était si extrême qu’on me disait que si je n’envoyais pas l’argent, ils mourraient de faim. Je ne voulais pas avoir ça sur la conscience ».

Au final, lorsqu’elle s’est enfin décidée à avertir les autorités, elle avait déjà tout perdu : 300 000$ (environ 355 000 euros) avaient été envoyés, elle avait perdu sa maison et doit maintenant rembourser des dettes énormes. Elle a heureusement depuis commencé à remonter la pente, ayant démarré un commerce qui fonctionne plutôt bien avec l’aide de quelques amis.

Comment éviter un tel désastre dans votre vie en utilisant un site de rencontre ? En dehors des simples conseils de bon sens, vous pouvez visiter des sites tels que www.love-test.fr, qui postent régulièrement leurs avis sur des sites de rencontres plus ou moins connus. La quantité de faux profils (et donc d’arnaqueurs), les fonctions utiles, le prix, tout y est répertorié pour vous permettre de mettre les pieds en territoire connu à votre inscription.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *